Marion Consommation collaborative , Consommation collaborative


La consommation collaborative, qu’est-ce que c’est ?

La consommation collaborative est de plus en plus répandue. Que ce soit par souci d’économie, d’argent ou d’énergie, ou par envie de faire des rencontres, des milliers de personnes utilisent ce nouveau mode de consommation. En France mais aussi à travers le monde, tour d’horizon des différentes économies collaboratives.

La consommation collaborative est un procédé très ancien, même si l’on oublie souvent ce détail. Elle est principalement basée sur l’échange de services ou de biens entre particuliers, parfois moyennant une petite somme d’argent. Cette technique est utilisée depuis la nuit des temps : avant l’invention de la monnaie, toutes les transactions étaient basées sur le troc ou l’échange. Ce système a ensuite été adapté à la société moderne : les premiers à avoir eu recours à l’économie collaborative sans le savoir sont les médecins, qui ont mutualisé une salle d’attente et une secrétaire pour payer moins cher. Ensuite, ce sont les étudiants ou les personnes disposant de peu d’argent pour se payer un logement qui ont créé la colocation : un bien est partagé entre plusieurs personnes, qui versent chacune un loyer. Si la consommation collaborative était considérée comme du « système D » il y a quelque temps, elle représente aujourd’hui un vrai marché, sur lequel les grosses entreprises et les petites start-up se jouent une petite guerre.

Dorénavant, les pratiques collaboratives se diversifient largement. Ces nouveaux modes de consommation ont surtout éclos avec l’arrivée des nouvelles technologies et d’internet, qui permettent de communiquer plus facilement et ce de manière plus rapide qu’auparavant. Internet et les réseaux sociaux ont supprimés les intermédiaires, ce qui facilite grandement le contact entre les particuliers : une économie C to C (consommateurs à consommateurs) se met en place, en alternative au commerce classique. Maintenant, tout se loue, se troc, ou s’échange sur internet. Le marché de la consommation collaborative est devenu tellement important qu’en 2015 il représente 15 milliards d’euros. Et ce marché n’a pas fini de grandir car il est prévu qu’il pèse plus de 335 milliards de dollars en 2025.

Si le marché de la consommation existe depuis l’existence des échanges, il couvre aujourd’hui tous les domaines ou presque. La finance (avec les prêts entre particuliers), le logement (échanges d’appartements), l’auto-partage, la musique ou la vidéo en streaming, l’échange de service, les transports (co-voiturage) ou même le déménagement (co-transportage avec FretBay), les domaines couverts sont larges. En France, l’économie collaborative est très présente, notamment lors de l’achat de biens de loisir, ou d’électroménager : ces biens sont de plus en plus d’occasion, ou simplement en location.
Un domaine de prédilection de la consommation collaborative est les vacances : en effet, les Français et tous les gens en général ont moins d’argent pour partir loin de chez eux. Grâce à l’économie collaborative, ils peuvent partir en payant moins cher grâce au covoiturage, échanger leur appartement pour ne pas à avoir à payer de logement, ou rentabiliser leurs sorties en les faisant avec d’autre groupe désireux de réduire les coûts.

Si ce marché est forcément motivé par l’économie d’argent réalisé, les Français ont recours à la consommation collaborative pour d’autres raisons. Cette économie alternative sert à rencontrer les gens, base de la consommation C to C. De plus, ils peuvent faire le choix de protéger l’environnement en réduisant les émissions d’énergie ou d’agir au niveau local. Dans beaucoup de cas, l’enjeu financier n’est même pas présent : les plateformes d’entraide ou les encyclopédies collaboratives ne permettent pas de gagner de l’argent, mais aident la communauté.

Mais ce nouveau mode de consommation, bien qu’il soit très intéressant, pose un problème : la peur de se faire arnaquer sur la qualité, les garanties ou les services proposés est très présente. Les entreprises proposant des solutions collaboratives doivent donc trouver des moyens qui garantissent que ce qu’ils proposent est fiable. 76% des internautes pensent qu’un médiateur est indispensable dans chaque échange, et 55% ont peur d’un manque de garantie sur la qualité et les services proposés. L’économie C to C a donc certaines limites. Plusieurs alternatives ont été trouvées, afin de rassurer les consommateurs. Le système d’évaluation des autres est devenue monnaie courante sur les sites de consommation collaborative. La vérification du compte en banque, la synchronisation des comptes des réseaux sociaux contribuent également à rassurer les consommateurs quant à la fiabilité du service. Enfin, pour les échanges ou locations de logement, une garantie est proposée afin de dédommager en cas de dégâts (sur Airbnb, la garantie est à hauteur de 700 000 euros).

La consommation collaborative et l’économie C to C est de plus en plus présente. Elle présente plusieurs avantages, notamment pécuniaire. Mais au-delà de l’aspect financier, la consommation collaborative présente beaucoup d’avantages, surtout au niveau humain car elle permet de rencontrer des gens de tous horizons. Néanmoins, cette économie peu devenir dangereuse pour le commerce classique, qui parait bien fade et peu attractif face à tous les côtés positif du système C to C.


01/06/2015
18/07/2018

Déménagement: Faut-il s'assurer contre les risques ?

Un déménagement réserve toujours son lot de surprises. Entre transport, manutention et déballage, vos petites affaires ne sont pas forcément à l’ab...


08/07/2018

10 conseils pour déménager avec son chat en toute sérénité

Le chat est un animal territorial par excellence, et toute modification dans son environnement peut devenir une source de stress. Avant un déménage...


09/02/2016

Comment meubler son appartement à petits prix ?

Après le déménagement vient la question non moins cruciale de l’ameublement, surtout quand en emménage pour quelques années, un an...


30/11/2015

Une hausse des tarifs des péages est prévue pour 2016

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes! Après un gel des tarifs en 2015, les prix des péages sur les autoroutes devraient repartir à la hausse l...


30/11/2015

Déménager dans une maison pour chats

En matière de déménagement, on a déjà vu de tout et n'importe quoi chez FretBay. Que ce soit des cabanes aménagées, des maisons miniatures ou e...


18/07/2018

Déménagement: Faut-il s'assurer contre les risques ?

Un déménagement réserve toujours son lot de surprises. Entre transport, manutention et déballage, vos petites affaires ne sont pas forcément à l’ab...


08/07/2018

10 conseils pour déménager avec son chat en toute sérénité

Le chat est un animal territorial par excellence, et toute modification dans son environnement peut devenir une source de stress. Avant un déménage...


11/07/2017

Déménagement : comment allier confort et rapidité

Nous déménageons depuis des siècles, et pourtant nous galérons toujours autant avec les procédures de changement de logement. Il faut dire qu’à bie...


09/08/2016

ILS L’ONT FAIT, UN BUS QUI PASSE AU DESSUS DES VOITURES !

Vous avez surement eu l’occasion de découvrir le nouveau projet incroyable de l’entreprise Transit Explore Bus (TEB-1) Adieu les mots de re...


28/07/2016

Près de 40 000 km sans la moindre goutte de carburant : L’incroyable exploit de l’avion Solar Impulse2

C’est ainsi que se termine le 26 juillet 2014, l’aventure de l’avion Solar Impulse2, , b...


Newsletter


Inscrivez vous à notre newsletter