Le transport routier, un secteur pollueur sous-estimé

Il y a 3 ans, la France s’est engagée avec l’accord de paris à faire baisser ses émissions de gaz à effet de serre. Malgré une diminution initiale des quantités de CO2 émises par l’hexagone, les chiffres repartent à la hausse pour les secteurs les plus pollueurs, notamment celui du transport routier avec +10,6% d’émissions. Nous retraçons dans cet article l’évolution inquiétante de ce secteur mais aussi les opportunités qui s’offrent à nous pour inverser cette tendance et révolutionner ce dernier.

La part croissante du fret dans les émissions de CO2

Même si le transport de biens et de marchandises ne représente que 10% des émissions de CO2, celui-ci suit une augmentation constante. Et ce contrairement aux autres secteurs les plus pollueurs comme l’énergie ou l’industrie, à la baisse depuis l’accord de Paris sur le climat. Le Centre d’analyse stratégique français estime que le transport de fret pourrait tripler d’ici à 2050.

En 2019, le transport de marchandises diminue à l’intérieur des frontières européennes avec un taux de croissance extrêmement faible voir négatif. En revanche, les échanges extra-européens ne cessent de stimuler l’augmentation des volumes transportés à hauteur de 3,3% par an. Accords de libre échange, suppression de barrières commerciales et plus globalement la mondialisation qui transforme nos modes de vie depuis le XIXe siècle sont donc autant de facteurs influant cette hausse dramatique et l’impact du transport routier sur l’environnement.

FretBay déménagement transport déménager écologie transporteurs climat

Pour mieux appréhender l’effet négatif qu’une telle augmentation du transport de fret, il était estimé en 2007 que les moyens de transports étaient déjà le deuxième émetteur mondial de CO2 après l’énergie (source: AIE). Et 74% de ces émissions étaient alors attribuées aux transports routiers. Tripler la part que représente le transport de biens et marchandises sur route dans ces données, sans pour autant assurer sa transition écologique, contrebalancerait donc tout effort fait pour limiter la pollution des moyens de transports routiers à l’échelle européenne.

FretBay déménagement transport déménager écologie transporteurs climat

Dans le cadre d’un problème aussi multi-factoriel que celui du réchauffement climatique, le transport routier (et plus précisément le transport de fret) n’est qu’une variable parmi tant d’autres. Mais sa part importante dans les émissions de gaz à effet de serre requiert dès maintenant des efforts conséquents de la part des politiques et des consommateurs afin d’assurer sa transition vers un modèle viable et éco-responsable.

Les actions à soutenir et à mettre en œuvre

Plusieurs types d’actions sont à la disposition de la population européenne et de nos gouvernements pour inverser la tendance inquiétante qui se dessine pour le secteur du transport routier. Des solutions d’ordre technologiques, organisationnelles ou réglementaires sont autant de domaines à explorer pour guider le transport de fret vers des flottes de véhicules plus performants, des déplacements plus optimisés et une réduction conséquente de ses émissions.

• Mesures à encourager au niveau politique

Les trois mesures retenues par les experts et pouvant impacter positivement les émissions des GES du transport de fret sont les suivantes. Il convient dans un premier temps d’instaurer des normes d’émissions pour les poids lourds et les véhicules utilitaires légers. Ces dispositifs doivent être négociés avec les constructeurs automobiles mais aussi renforcés légalement au niveau européen. Deuxièmement, les mesures fiscales visant à inciter ces changements devront également être votées à l’échelle européenne, et ce pour éviter tout avantage entre transporteurs de différents pays membres et donc toute concurrence déloyale. Enfin, bien que leur prix reste élevé, la démocratisation de véhicules hybrides ou électriques dans ce secteur est également à encourager sur le long terme.

FretBay déménagement transport déménager écologie transporteurs climat

La taxation des carburants, la hausse de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) ou l’instauration de taxes carbones spécifiques sont autant de variables liées aux décisions politiques pouvant également contribuer à la transition du transport de fret.

• Mesures à la portée de tous

L’écoconduite est une pratique incontournable ayant fait ses preuves et permettant aux transporteurs et aux particuliers de diminuer significativement les émissions de CO2 de leurs véhicules. Parmi les principes de l’écoconduite on retrouve notamment :

• Le changement des rapports à bas régime moteur (pour les boîtes de vitesses manuelle)
• Le fait de maintenir une vitesse stable
• L’utilisation des moteurs à un régime minime au possible
• L’entretien de son véhicule (changer l’huile, le filtre à air et vérifier la bonne pression des pneumatiques sont autant de gestes pouvant limiter votre consommation de carburant)
• L’anticipation du trafic et les gestes qui l’accompagne (éviter les freinages, laisser le véhicule décélérer, éviter d’accélérer en montée, couper le moteur au-delà de 30 secondes d’arrêt)
• Réduire sa vitesse (diminuer sa vitesse de 10 km/h permettant d’économiser jusqu’à 1 litre par 100 km)

FretBay déménagement transport déménager écologie transporteurs climat

Partant du constat que 25 % des camions roulent à vide chaque jour en France et que 50 % d’entre eux sont à moitié videsFretBay fut la première entreprise en 2008 à introduire l’idée de mettre en relation transporteurs et clients via une plate-forme Internet. Et ce dans l’objectif de favoriser le groupage des transports (co-transport) de tous les particuliers et professionnels.

Quand un transporteur faisait un Paris-Marseille par exemple, il rentrait jusque-là à vide. Etants conscients de ces transports inexploités et du besoin d’un particulier ou d’une entreprise voulant effectuer un transport vers Paris, nous avons donc proposé ces courses aux transporteurs qui acceptent à 99% car ils s’y retrouvent financièrement ! Cette nouvelle façon de penser le transport de biens a ainsi permis d’éviter la pollution inutile de ces retours à vide et d’économiser les trajets de milliers de camions sur nos routes en 2019 et plus de 20 millions de Kg d’émissions de CO2 au total.

FretBay déménagement transport déménager écologie transporteurs climat——————————————

Consultez des dizaines d’articles supplémentaires pouvant grandement faciliter vos transports, déménagements ou l’aménagement de votre nouveau foyer sur notre Blog. Et n’hésitez pas à le partager avec vos amis pour démocratiser le co-transport ! À très bientôt sur FretBay

Share:

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
 

Articles récent

TROUVEZ VOTRE TRANSPORTEUR

Première place de marché de transport et de déménagement pas cher