Mon déménageur a abîmé les parties communes de ma copropriété: que faire?

Lors d’un déménagement, il peut arriver que les parties communes de l’immeuble soient dégradées au passage des meubles et autres objets encombrants. Comment réagir? Qui paie les dégâts? Le point avec FretBay.

Cage d’escalier abîmée, trou dans le mur, ascenseur en panne… Oups! Votre déménageur a eu la main lourde, et les parties communes de l’immeuble ont été endommagées lors de votre déménagement. Ce genre de désagrément peut être lourd de conséquences au point de vue juridique: votre responsabilité peut être engagée, que vous soyez locataire ou propriétaire.

Agissez rapidement et avec méthode

Face à une telle situation, votre premier réflexe doit être de faire constater les dégradations par écrit, le plus tôt possible. Dans le meilleur des cas, il faut dresser la liste des dégradations sur le bulletin de livraison, en présence des déménageurs.

Si vous remarquez les dégradations après le départ du déménageur, tout n’est pas perdu. Vous disposez de 10 jours calendaire à compter du déménagement pour émettre vos réserves. Envoyez vos doléances par lettre recommandée avec accusé de réception, en précisant l’étendue des dégâts et les fautes commises par les déménageurs. En cas de contestation de la part du professionnel, n’hésitez pas à faire appel à des témoins pour appuyer vos dires.

Bon à savoir: il est important de faire constater rapidement les dommages après le déménagement. Faute de quoi, il peut être difficile de déterminer qui a causé les dégradations.

Tournez-vous vers le syndic

En cas de dégradations dans les parties communes d’un immeuble, il faut vous tourner vers le syndic de copropriété, seul habilité à agir à l’encontre des responsables. Prenez contact avec le syndic et signalez lui les dommages.

Celui-ci pourra ensuite se retourner contre la société de déménagement en invoquant la responsabilité civile. En règle générale, les déménageurs professionnels sont assurés contre ce genre de risque.

Copropriétaires, prenez vos précautions

Par ailleurs, si vous êtes copropriétaire, le syndicat pourra chercher à engager votre responsabilité civile, notamment si le déménageur a fait faillite. Veillez donc à bien respecter le règlement de la copropriété pendant votre déménagement, afin d’être irréprochable à ce niveau. N’oubliez pas que les déménageurs doivent laisser les parties communes propres après leur intervention.

Soyez également vigilant si vous effectuez des travaux, ou si vous employez une entreprise pour effectuer des travaux dans votre logement. En cas de dégradations sur les parties communes de l’immeuble, vous pouvez être condamné à remettre les lieux en état.

Locataires, redoublez de vigilance

De la même manière, si vous êtes locataire, le syndic peut chercher à se retourner contre vous dans l’hypothèse où le déménageur impliqué dans les dégradations n’est pas solvable. Vous devez respecter à la lettre le règlement de la copropriété.

Votre bailleur peut lui aussi chercher à engager votre responsabilité. En effet, le locataire est responsable des dégradations commises par les personnes qu’il a introduites dans les lieux (article 1735 du Code Civil ). Mieux vaut donc bien choisir son plombier, son entreprise de travaux ou sa société de déménagement…

Bon à savoir: Pour prendre en charge les éventuels dégâts, pensez à faire jouer la responsabilité civile de votre assurance habitation.

Share:

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
 

Articles récent

TROUVEZ VOTRE TRANSPORTEUR

Première place de marché de transport et de déménagement pas cher